Le Président Jean Paul HUCHON croit toujours à la zone unique du passe navigo, cette fois pour fin 2015.

Commentaires sur le tram T1 - 7 aout 2014

Le coût du prolongement du T1 de Noisy-le-Sec à Val-de-Fontenay est particulièrement élevé puisqu'il est chiffré à 485 millions d'euros pour 6,5 km, soit plus de 70 millions d'euros par kilomètre.

 

C'est l’illustration la plus flagrante des dérives malencontreuses qu'a engendré le modèle unique de tramway en France, celui du tramway "à la française" où on globalise les travaux connexes de voirie et d’urbanisme avec ceux propres au
tramway.

 

Quand ces travaux connexes restent modestes, comme à Besançon (rénovation de la voirie de façade à façade, coût : 16 millions d'euros au kilomètre) cela est économiquement admissible.

 

Dans le cas du prolongement du T1 à Val-de-Fontenay, on veut faire payer au projet tram la restructuration complète d’une partie de Montreuil ainsi que la destruction de autoroute A186 ! Ces opérations sont peut-être nécessaires,mais sont sans rapport avec le projet de transport. Elles auraient du être financées séparément sur un autre budget que celui du tram.

 

Résultat : devant l'énormité du coût de ce projet, les financeurs ne se précipitent pas et il est possible que les Montreuillois non seulement n'auront pas de restructuration du quartier de l'A186, mais n’auront pas de tramway non plus !
 

Quelle crédibilité doit-on accorder à l'information concernant l'abandon
(et non le report au-delà de 2030 comme le suggérait le rapport Duron)
du POCL

Point d'avancement sur les principaux chantiers marquants dans les transports en commun d'Ile de France - 4 août 2014
point d'avancement sur les principaux ch[...]
Document Adobe Acrobat [2.9 MB]