RER NG Alstom reste seul en piste - 28 octobre 2016
RER NG Alstom reste seul en piste octob[...]
Document Adobe Acrobat [388.7 KB]
Juste une question soit dit en passant : en quoi Alstom et Bombardier ont cette capacité industrielle, eux qui ne savent pas faire mieux que 2 MI09 par mois pour la A ?
 
A la place de la CAF je rendrais publique la réponse faite à l'appel d'offres, pour se rendre également compte de la différence de prix...
courrier adressée à Cyril Condé dossier Cité Universitaire - 27 octobre 2016
courrrier Mr Condé Dossier Cité-Universi[...]
Document Adobe Acrobat [126.4 KB]

Message de Laurent Gallois sur Cité U.
La solution de mettre les tourniquets en haut me semble hélas difficile techniquement.
Par contre, l'idée de mettre des portes à ouverture automatique en sortie, comme à Croix de Berny, serait de nature à fluidifier la sortie en attendant les travaux d'agrandissement.

Report travaux Massy - Valenton secteur Est - 26 octobre 2016

courrier SNCF Réseau Massy Valenton Est
courrier_SNCF_Réseau_Massy_valenton_Est_[...]
Document Adobe Acrobat [225.8 KB]
projet Massy Valenton
Projet Massy-Valenton.doc
Document Microsoft Word [480.5 KB]

Quelques précisions à propos du courrier adressé au président de SNCF Réseau :

La ligne Massy-Valenton est empruntée par les TGV inter-secteurs et par une branche du RER C. Les conflits sont fréquents et perturbent les uns comme les autres. Les travaux prévus sur ce tronçon devaient permettre de supprimer ces conflits. A plus long terme la ligne nouvelle d'interconnexion sud devait permettre de dévier les TGV inter-secteurs par ce nouvel itinéraire (p.j.). Cette ligne nouvelle est maintenant reportée sine die.

Sur Massy-Valenton, les travaux ont commencé en 2012 par la construction d'un saut-de-mouton. Son gros-oeuvre (70 % de l'investissement) est achevé depuis deux ans et il reste à poser la voie, la caténaire et la signalisation sur environ un kilomètre. Comme indiqué dans le courrier, le chantier a été arrêté en 2014, les équipes SNCF étant mobilisées pour la reconstruction du poste d'aiguillage des Ardoines. Alors que cette reconstruction s'achève, la SNCF annonce maintenant que le modeste chantier du saut-de-mouton ne reprendra pas avant deux ans, pour une mise en service hypothétique en 2021.

Les voyageurs des TGV inter-réseaux comme ceux du RER C n'ont pas fini de patienter...

P.S.: pour les détails du projet Massy-Valenton, voir les schémas joints.

Les nouveaux trains de la Normandie pourront bien entrer gare Saint-Lazare - 26 octobre 2016

L'incertitude qui pesait sur la compatibilité des 40 rames commandées à Bombardier avec les voies de la gare Saint-Lazare a été levée.

Les élus normands peuvent souffler : ils vont bien pouvoir passer commande à Bombardier de 40 rames pour remplacer les trains Corail à bout de souffle qui circulent sur les lignes Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Caen-Cherbourg.

Ce renouvellement de matériel avait été annoncé fin avril dans le cadre du transfert à la région de 5 lignes Intercités. L'opération a valeur de symbole : les Normands sont les premiers à récupérer la gestion de ces lignes nationales non TGV, qui sont déficitaires, en faisant le pari qu'ils feront mieux que l'Etat. Hervé Morin, le président de région, en avait fait un engagement majeur de sa campagne. Et le gouvernement, en contrepartie, a débloqué 720 millions pour l'achat de nouveaux trains. Pour éviter d'avoir à lancer un nouvel et long appel d'offres, la région a choisi de passer par un contrat-cadre signé en 2010 avec Bombardier. Le constructeur propose dans sa gamme des trains à deux étages, qui sont adaptés pour desservir la Normandie depuis la gare Saint-Lazare, où les quais sont relativement courts.

Surveillance renforcée

Pourtant, l'affaire a failli dérailler au dernier moment. Car si la longueur convenait, il restait encore à vérifier que la largeur de ce nouveau matériel, qui n'a encore jamais circulé sur le réseau normand, était compatible avec les voies de la gare parisienne. Une condition sine qua non avant de confirmer le contrat. Un doute existait.

Les experts de la SNCF ont planché durant des mois sur ce sujet. Un travail mené dans la discrétion, mais dans un climat assez tendu. Hervé Morin souhaitait passer commande le plus vite possible, afin, sans doute, que les premières livraisons aient lieu avant la fin de son mandat. Mais le diagnostic de la SNCF, annoncé pour septembre, s'est fait attendre, ce qui a suscité l'agacement des élus. D'autant que l'hypothèse de travaux de mise en conformité à Saint-Lazare pouvait, selon leur ampleur, déboucher sur des mois ou des années de retard, sans même parler du coût supplémentaire pour la région. Le principe même de la commande pouvait être remis en cause. La SNCF, de son côté, redoutait de voir naître un sujet de moqueries similaire à l'affaire des « TER trop larges » de 2014.

Le suspense s'est achevé lundi soir, même si les préconisations doivent être officiellement présentées à la région le 10 novembre. Selon nos informations, Patrick Jeantet, le président de SNCF Réseau, a appelé Hervé Morin pour lui annoncer qu'il n'y aurait pas de travaux d'ampleur à réaliser à Saint-Lazare, même si la maintenance et la surveillance de l'évolution des voies doivent être renforcées. Il faudra, par ailleurs, adapter certains horaires, afin d'éviter que les nouveaux trains ne se croisent dans certaines courbes où ils pourraient se toucher. Mais la commande pourra être confirmée à Bombardier le 23 novembre, une excellente nouvelle également pour le constructeur canadien, dont le plan de charge de l'usine de Crespin (Nord) sonne dangereusement creux.

Lionel Steinmann, Les Echos

  • On peut comprendre qu'il est délicat de vouloir une accessibilité parfaite avec une distance entre les quais et les rames la plus faible possible sur un réseau ancien remanié à de nombreuses reprises. Mais on peut rester songeur quand on lit : "Il faudra adapter certains horaires, afin d'éviter que les nouveaux trains ne se croisent dans certaines courbes où ils pourraient se toucher." En pièce jointe, les conducteurs de Saint-Lazare à l'entrainement. :-)

Par ailleurs, j'espère que les Normands ont demandé un aménagement "grandes lignes" pour les Regio 2N de Bombardier qui ont un confort plutôt adapté aux TER.

Enfin, surprise : "les Normands sont les premiers à récupérer la gestion de ces lignes nationales non TGV, qui sont déficitaires, en faisant le pari qu'ils feront mieux que l'Etat." Cela signifie-t-il que la région devient Autorité Organisatrice pour ces lignes ou qu’elle aura la possibilité de faire appel à un autre opérateur ?

Regio 2N à saint Lazare : comment ça passera tout juste - 27 octobre 2016
Regio 2N à Saint Lazare comment ça pass[...]
Document Adobe Acrobat [119.6 KB]

Vidéo de présentation de l'atelier-débat "mobilités et environnement" diffusée lors du colloque sur les coopérations… - 26 octobre 2016

Découvrez « Développer les mobilités interrégionales dans les franges 
des territoires » de Ceser Ile-de-France sur Vimeo.

La vidéo est disponible et peut être vue depuis https://vimeo.com/186428059

Les 2 réserves rejoignent l'avis de l'AUT.

Rapport Pôle d'échanges multimodal de Noisy le Sec - octobre 2016
Rapport Commission Permanente pôle Noisy[...]
Document Adobe Acrobat [1.6 MB]

Les études de réaménagement de la gare de Noisy-le-Sec sont enfin lancées pour 550K€ : voir PJ
Les financeurs ont convenu de décorréler ce dossier de celui du prolongement du T1.

Pour plus d'informations : www.tramway-t10.fr

En consultation :

Le rapport et l'avis de la commission d'enquête

La Déclaration de projet, document qui formalise les engagements pris par la maîtrise d'ouvrage

Le STIF choisit le tracé du prolongement de la ligne 1 - 19 octobre 2016

 

Communiqué de l'Association de Défense des Usagers des Transports en Commun Séquano-Dyonisien

 

L’association a pour but la défense et l’information des usagers des transports en commun

 

Ligne 1 : le métro passera par Montreuil !

 

C’est une excellente nouvelle pour Montreuil et ses habitants : la ligne 1 du métro passera bel et bien dans le quartier Bel Air Grands Pêchers !

Grâce à la mobilisation de l’ADUTEC et de ses habitants.

 

Nous venons de franchir une étape capitale et devons maintenant viser la suivante.

 

La prochaine étape sera l’Enquête Publique qui devrait se tenir dans un à deux ans. Notre enjeu est désormais de faire accélérer le calendrier de réalisation du prolongement de la ligne 1.

 

Il ressort de ces études un plus grand intérêt général pour un tracé par Grands Pêchers qui présente l’avantage de desservir à la fois les habitants de Montreuil et de Fontenay-sous-Bois et d’entraîner des temps de travaux bien inférieurs. Enfin, selon ce tracé, les habitations et la circulation seront moins impactés. Le STIF, la Région Ile-de-France, l’Etat et l’ensemble des partenaires (Département, Villes, RATP) vont ainsi, poursuivre le projet sur les bases de ce tracé unique. Le STIF va poursuivre les études permettant de réaliser le dossier d’enquête

 

www.adutec-montreuil.fr

https://www.facebook.com/adutec.montreuil

adutec.centerblog.net

Vous n'allez plus reconnaître la Gare du Nord - 19 octobre 2016
Vous n’allez plus reconnaître la Gare du[...]
Document Adobe Acrobat [541.8 KB]

Excellent article, parmi bien d'autres, dans le blog de Rémi Desormière sur le prolongement du T4 à Montfermeil :

http://transportparis.canalblog.com/archives/2016/10/20/34456776.html#c70717061

 

Encore un exemple de la perte dramatique de compétences de la SNCF.

l'ADUTEC présent au séminaire du Grand Paris des bus organisé par le STIF - 18 octobre 2016

En lisant les très intéressants documents de Plaine Commune, on s'aperçoit que le plan PACT T1 déplace la station "Gare de Saint-Denis" à l'ouest de la voie ferrée. Voila qui ne va pas améliorer l’intermodalité entre les trams T1 et T8 

PACT T1: Point d'étape planning général, arrivée des rames neuves, AVP, stations, carrefours prioritaires - Commission 3 de Plaine Commune du 7 juin 2016
Pl Co com3 juin 2016 - PACT T1 TEN 268.p[...]
Document Adobe Acrobat [8.4 MB]

Sans surprise, avis favorable sans réserve pour la ligne 17 Nord (Le Bourget / Le Mesnil-Amelot via le triangle de Gonesse) :
http://www.enquetepubliqueligne17nord.fr/assets/files/tome_2_conclusions_commission_enquete.pdf


Article au sujet des impacts financiers du passe Navigo à tarif unique :
http://www.challenges.fr/economie/ile-de-france-la-verite-sur-le-cout-du-passe-navigo-unique_430678 

le passage à voie unique dans le centre ville d'Amsterdam

La Liedsestraat est une rue étroite où circulent trois lignes de tramways.

Fontenay : la RATP s'installera sur le terrain de la boucle de l'A86 10 octobre 2016
Fontenay la RATP s'installera sur le te[...]
Document Adobe Acrobat [249.2 KB]
  • Pour la petite histoire, ces immeubles sont construits sur un terrain qui devait être le terminus du tram T1 et qui a été vendu par la Mairie de Fontenay-sous-Bois à la SG en 2012. Ceci explique pourquoi le futur terminus du T1 sera éloigné des RER A et E de près de 300 m. 
  • Les voyageurs du tram T1 seront essentiellement des personnes qui arriveront à Val-de-Fontenay en provenance d'autres communes (Montreuil, Romainville, Noisy-le-Sec,...) pour prendre les RER A et E vers d'autres localités (Paris, etc...). Il ne s'agit donc pas de de Fontenaysiens et la qualité de leur correspondance ne fait pas partie des préoccupations de la Mairie de Fontenay-sous-Bois. Par contre, la Mairie s'est réjouie de la vente de ce terrain très bien placé à la Société Générale qui lui a rapporté 27 M€.
  • L'incidence de la montée en puissance du pôle de Val-de-Fontenay en terme d'emplois mériterait une étude complète quant à son incidence sur les transports. A priori, il s'agit d'un rééquilibrage des emplois vers l'est, ce qui va globalement dans le bons sens.

Mais d'autres incidences sont peut-être possibles, comme l’augmentation du trafic sur le tronçon Marne-la-Vallée - Val-de-Fontenay pour les salariés qui choisiront d'habiter le secteur de Val d'Europe - Chessy, où la construction de logements bat son plein.

A court terme, le STIF prépare un projet pour remanier le pôle transport de Val-de-Fontenay et l'adapter aux trafics actuel et prévisible à moyen terme. Ce projet devrait être présenté au Conseil du STIF avant la fin de l'année.

A plus long terme, ce sera l'arrivée du GPE (ligne 15 Est) et de la ligne 1 du métro dont le tracé définitif sera défini lors du Comité de Pilotage du 18 octobre et dont les conclusions seront aussi soumises au Conseil du STIF avant la fin de l'année.

Avis favorable pour la ligne 15 Est du Grand Paris Express 
entre « SAINT-DENIS PLEYEL » et « CHAMPIGNY CENTRE »
avec 9 recommandations.

Mais l'emplacement du SMR à Rosny "La Garenne" pose problème (trop d'expropriations d'après le maire)

  • Ces documents sont complétement indigestes, comme d'habitude, avec des redites multiples. Très difficiles à consulter aussi, à moins que je ne dispose pas de la bonne méthode. Rien sur Val-de-Fontenay ni sur le souhait du Conseil Départemental du Val-de-Marne, mais pas uniquement de lui, d'éviter le phasage; mais peut-être le passage concerné m'a-t-il échappé. J’offre une récompense à celui (ou à celle) qui trouvera quelque chose à ce sujet.

Soyons tout de même optimiste, l'avis de la commission d’enquête est positif pour l'ensemble de la ligne jusqu'à Champigny, phasage à Rosny-sous-Bois ou pas.

Concertation sur le Grand Paris des Bus

Afin de réaliser la concertation sur le Grand Paris des Bus et pour répondre aux objectifs inscrits dans le projet de délibération qui sera soumis au conseil du 5 octobre prochain, le STIF a développé un site internet que vous pouvez d’ores et déjà consulter. Le bilan de cette concertation et le programme du Grand Paris des Bus devraient être soumis au conseil du STIF de décembre prochain.

 Le processus de concertation s’organise autour :

  • D’une consultation régionale du 5 octobre au 5 novembre pour donner la parole aux usagers et aux collectivités sur un site internet dédié : http://grand-paris-des-bus.fr/
  • D’un séminaire qui se tiendra le mardi 18 octobre après-midi à Aubervilliers avec les Collectivités, associations et expert de la mobilité.

L’une des actions du Grand Paris des Bus sera la restructuration du réseau de bus de Paris.

Pour l’engager, une concertation sur un projet de nouveau réseau a débuté ce lundi.

Sur le site internet du Grand Paris des Bus, se trouve une page spécifique au réseau de bus parisien : http://paris.grand-paris-des-bus.fr/

Sur cette page, vous trouverez :

on lit :
Valérie Pécresse s'est déclarée opposée à des "choix mono-technologiques", autrement dit, il est hors de question d'acheter uniquement des bus 100% électriques qui conduiraient, selon elle, à des besoins de consommation trop importants.

L'encadré est aussi intéressant :
Valérie Pécresse veut un EPIC pour chapeauter la SGP et le Stif

STIF Cartographie parc relais
STIF_Cartographie-parc-relais.pdf
Document Adobe Acrobat [623.9 KB]
STIF Infographie parc relais
STIF_Infographie_Parc_Relais.pdf
Document Adobe Acrobat [1.0 MB]

Pas de parking dans Paris, malgré la bévue de Valérie Pécresse lors de la récente réunion avec les associations d'usagers et presque pas en Petite Couronne. Un oubli regrettable : Créteil-Pompadour sur le RER D qui, malgré sa distance relativement faible de Paris, mériterait un parking du fait de sa desserte du plateau briard (Marolles-en-Brie, Mandres-les-Roses, etc...) mal desservi par les transports publics.

l'ADUTEC présent à la réunion des adhérents de l'AUT, en présence de Christophe Najdovski, Maire adjoint de Paris chargé des transports, des déplacements. 5 octobre 2016

Acheminement du matériel ferré urbain + raccordements RATP-SNCF + GPE 13e -        5 octobre 2016

explications
acheminement des matériels de transport [...]
Document Adobe Acrobat [166.3 KB]

Retour d'expériences des choix tramway / BHNS - dossier FNAUT - 4 octobre 2016

dossier presse FNAUT Retour expérience - 4 octobre 2016
dossier presse fnaut Retour d'expérienc[...]
Document Adobe Acrobat [4.1 MB]
Retour d'expériences des choix tramway BHNS
Retour d'expériences des choix tramway [...]
Document Adobe Acrobat [7.0 MB]

On y apprend, entre autres, que la SNCF a dépensé 210 M€ (!) par an pour sa communication entre 2077 et 2011. L'essentiel est donc assuré...

Les rames de RER traversent la ville pour être rénovées - 1 octobre 2016
Les rames de RER traversent la ville pou[...]
Document Adobe Acrobat [388.4 KB]
La voie du Nord a retrouvé les MI84 de la ligne A.
Tout porte à croire que ces convois exceptionnels sont inutiles puisque ces rames vont finir à la casse.
Mais ça donne du boulot a une boite française...
 

Entre le titre "...pour être rénovées" et l'article "...en attendant leur rénovation" (peu probable), il y a une nuance qui n'échappera à personne.

Cela dit, on peut se demander pourquoi ces rames aptes à rouler sur le réseau SNCF doivent être transportées par camion. Mystère ...
Même interrogation même pour les rames Métropolis dont parle l'article acheminées vers le port du Havre à destination du Vénézuéla.
Il fut une époque où même les rames sur pneus MP59 étaient livrées neuves à la RATP par convoi ferroviaire comme "marchandise roulante". Les pneus n’étaient pas montés et elles roulaient sur leurs roues fer qui sont ensuite conservées comme roues de sécurité en cas de dégonflement d'un pneu et comme roues de guidage dans les aiguillages.
 
Rappelons que ces MI84 sont stockés (aux frais de la RATP) sur consigne du STIF qui refuse de les envoyer à  la casse pace qu'ils ne sont pas amortis (comptablement).