Savez-vous qu’une concertation du 9 mai au 19 juin sur le projet d’infrastructure ALTIVAL a lieu ?
 
 
La création du prolongement de la RD10 vers Sucy est-elle envisagée ?
Le contournement vers la tour Hertzienne n’est-elle pas préférable pour un meilleur maillage de tous les transports en commun du plateau par un lieu central d'échanges ?
Quelle place est accordée à la trame verte du Schéma Régional  de Cohérence Ecologique ?
 
ROUTE ET TCSP :
Un boulevard urbain appelle la voiture et nécessite des infrastructures supplémentaires et des parkings qui accentuent nécessairement les coûts et les pollutions. Comment faire alors pour améliorer la santé des habitants ? (1/3 de la population touchée par le cancer)
Pour réduire l’impact, la nécessité de passer aux énergies alternatives (Electricité et Gaz) sont nécessaire. 
Si 92 % de la population attendent le TCSP ALTIVAL, ce n’est pas forcément la création d'un boulevard urbain. 
Il en existe déjà un, c'est la RD4 qui répond à l’infrastructure ALTIVAL, puisque le PDU (plan de déplacements urbains) a été réalisé pour améliorer les différents modes de déplacements sur les voies routières existantes.
La création du prolongement de la RD10 jusqu’à la tour Hertzienne de Chennevières correspond à la 3 ème étape de la voie de contournement de Villiers sur Marne.
Le contournement vers la tour Hertzienne n’est-il pas préférable pour un meilleur maillage de tous les transports en commun du plateau par un lieu central d’échanges
de transport en commun ?
 
TRAME VERTE ET TCSP :
La nécessité d’un maillage vert pour répondre à la trame verte et bleue du Schéma Régional de Cohérence Ecologique est nécessaire. Une trame verte servant à relier les quartiers, permet des cheminements et pistes cyclables sécurisés, une continuité biologique, assure l’absorption des eaux de pluie conduisant soit à un réservoir et/ou à un bassin de rétention dans le parc du plateau ne serait-il pas plus approprié aux dérèglements climatiques ? 
 
TRAME VERTE aussi pour L’eau avec le TCSP :
Comment va être géré l’eau sur ce bassin de vie avant Paris ?
Il est nécessaire de revoir l’impact de l’eau en s’attachant au respect de la Trame verte et
au coefficient de pleine terre pour réduire les risques d’inondation par des bassins de rétention et ru artificiel.
C’est une question à se poser pour la réalisation du PAPI (Programme d’actions et de prévention contre les inondations).
Rappelons qu’11 jours de pluie consécutives, c’est la crue de 1910 et la prévision de 10 milliards de dégâts en aval, c’est à dire Paris et le reste du Val de Marne.
L’actualité va-t-il nous inciter à réfléchir sur le système hydraulique à mettre en place dans le projet ALTIVAL ?
 
Pour la cohérence des propos voici un lien qui permet un raisonnement cohérent :
 
L’inquiétude des canavérois n’est pas forcément sur cette branche du projet, mais sur l’ensemble du projet inscrit au SDRIF qui prévoit boulevard urbain et TCSP pour l’autre branche jusqu’à Sucy en Brie.
Il y aurait alors une nouvelle coupure urbaine sur Chennevières, une nouvelle voie de transit et l’accentuation du bruit et des pollutions, une destruction d’une zone qui apporte sa part d’oxygène à la région.
Une trame verte accompagnant le TCSP du parc du Plateau à Champigny au Bec au Canard à Bonneuil, serait de bon augure à introduire dans le projet global.
Si nous voulons des bassins de vie, et faut qu’il soit des lieux d’aboutissement, d’étape et de départ.
Le vivant doit être respecté  dans le projet global. La trame verte et le TCSP doivent être défendus jusqu’à Sucy car les territoires doivent être respectés par leur géographie et leur histoire en les mettant en valeur.
La concertation est faite pour éviter les erreurs. Sans écoute, il va de la responsabilité des initiateurs des projets sur l’avenir durable du territoire du plateau Briard et des générations futures de notre planète.
 
"L’humain ne doit pas être esclave de ses ratios mais assumer ses équilibres."
 
Richard DELLA MUSSIA