C’est peu dire que la ligne 16 est attendue comme le messie par les 800.000 habitants qu’elle doit desservir une fois achevée.

La ligne 16, c’est un chantier à 4,5 milliards d’euros, censé se terminer en 2030 avec la mise en service de son terminus Est, à Noisy-le-Grand : elle desservira alors 10 gares, sur 27,5 km. La ligne 16, c’est une nouvelle ligne de vie de 27,5 km, traversant de part en part la Seine-Saint-Denis : elle reliera notamment Saint-Denis, La Courneuve, Le Blanc-Mesnil, Aulnay-sous-Bois, Sevran et Clichy-Montfermeil, soit six communes parmi les plus pauvres d’Ile de France.

La ligne 16, c’est aussi, pour sa partie la plus à l’Ouest, entre Saint-Denis et Aulnay, l’un des rares tronçons jugés prioritaires, à l’aune des Jeux Olympiques et de l’urgence de désenclaver des certains quartiers aujourd’hui coupés du monde ou presque.

Alors où est ce chantier ? Nous nous sommes rendus en gare de Saint-Denis Pleyel, La Courneuve Six routes et sur le site d’entonnement, en amont de la gare du Bourget RER : c’est là que se sépareront, à 20 m sous terre, les lignes 16 et 17.

En fin de vidéo, Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris, répondra à nos questions, huit mois après sa nomination et alors que se multiplient les annonces alarmistes (retards, économies etc…).