La ligne de bus 102 ne s'arretera plus à Gambetta - 16 décembre 2022

A l'occasion de la pérennisation de la piste bidirectionnelle sur l'avenue Gambetta, la rue Belgrand a été soumise à projet et étudiée.

Les propositions ont été refusées par la PP.

 

Objectifs du projet :

Réailiser une portion de la ligne V3 du Vélopolitrain

Créer un itinéraire sécurisé pour les cyclistes

Assurer la connexion cyclabe entre le centre de Paris et les communes de Bagnolet et Montreuil

Permettre les liaisons avec les réseaux sécants (C2 sur Bd Ménilmontant, C3 sur le Bd des Maréchaux, et le réseau secondaire de la rue des Pyrénées et de la branche Nord de l'avenue Gambetta)

 

Solutions

circulation du bus 102

Les bus ne peuventplus circuler d'Ouest en Est sur l'ensemble du linéaire

Déviation de la ligne 102 et modification du terminus, rue Pelleport au lieu de rue du Japon

 

circulation des noctiliens

Les bus ne peuventplus ciirculer d'Ouest en Est sur l'ensemble du linéaire

Déviation des noctiliens (16,34,141,142) par la rue des Pyrénées et la rue de Bagnolet

 

En résumé

Belliard, pour faire sa piste cyclabe bidirectionnelle, évacue le 102 de Gambetta

Le nouveau terminus du 102 serait complètement "tordu" rue Pelleport

Solution : on arrête le 102 à Galliéni

 

Il faut oser !

Une liaison Paris-Banlieue en moins!

Et belliard s'affiche comme un défenseur des bus. Et la ville de Paris dit vouloir raccommoder banlieue et Paris !

IDFM ne dit rien et aurait même entériné

 

La RATP, comme à son habitude, est neutre dans cette affaire et se limite à vérifier la faisabilité technique et à communiquer les données de trafic à IDFM

Ces données sont les suivantes :

trafic global journalier du 102 : 5000 voyageurs dans chaque sens

trafic du petit tronçon Gambetta-Galliéni : environ 1000 voyageurs par jour et par sens, malgré la ligne 3, soit 20% du trafic!

 

PROLONGEMENT DE LA LIGNE 1 L’ETAT BLOQUE LE DÉVELOPPEMENT DES TRANSPORTS FRANCILIENS - 15 décembre 2022

PROLONGEMENT DE LA LIGNE 1

 

L’ETAT BLOQUE LE DÉVELOPPEMENT DES TRANSPORTS FRANCILIENS

 

Île-de-France Mobilités rappelle la nécessité de réaliser le prolongement de la ligne 1 du métro jusque Val de Fontenay.

Ce projet doit permettre à 100 000 personnes chaque jour d’utiliser un mode de déplacement performant et respectueux de l’environnement.

 

A la suite de l’enquête publique et du rapport de la commission d’enquête, le Conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités, à l’unanimité, avait approuvé le 12 juillet 2022 la déclaration de projet assortie de 2 modifications et 7 engagements permettant d’améliorer sensiblement le projet.

 

Le projet de prolongement de la ligne 1 du métro à Val de Fontenay, indéniablement d’intérêt public ! Le projet a déjà fait l’objet de cinq délibérations adoptées à l’unanimité par le conseil d’administration d’Ile-de-France Mobilités.

Avec ses trois nouvelles stations, Les Rigollots, Grands Pêchers et Val de Fontenay, le prolongement de la ligne 1 répond à un double enjeu d’amélioration de la desserte : - à l’échelle rapprochée, 75 000 habitants seront mieux desservis à sa mise en service - à l’échelle métropolitaine, le prolongement créera une correspondance majeure avec le RER A, le RER E, la ligne 15 du métro, le tramway T1 et ainsi permettra une meilleure accessibilité aux pôles d’équipements, d’études et d’emplois de la région.

 

Le projet offrira des gains de temps de temps notamment pour les quartiers situés à proximité des stations Les Rigollots et Grands Pêchers. Il apportera une alternative fiable et confortable à la voiture individuelle et contribuera ainsi à l’objectif de développement durable de l’Île-de-France, avec 95 000 voyageurs supplémentaires attendus à la mise en service par jour sur ce prolongement.

 

Des engagements forts pour garantir un chantier exemplaire A l’issue de l’enquête publique qui a recueilli une participation exceptionnelle dont une grande partie en faveur du projet et de l’avis de la commission d’enquête, Île-de-France Mobilités a d’ores et déjà modifié le projet et pris des engagements pour répondre à chacune des réserves développées par la commission d’enquête dans la délibération du Conseil d’administration du 12/07.

 

Les maîtres d’ouvrage, Île-de-France Mobilités et la RATP ont apporté deux principales modifications au projet et formalisé sept engagements pour la poursuite des études et la réalisation du projet. Ces derniers tiennent compte des observations émises durant l’enquête publique par le public, de l’avis de la commission d’enquête, des avis des collectivités territoriales, et de l’avis de l’autorité environnementale. 

 

S’agissant du Bois de Vincennes :

- Modification N°1 : déplacement de l’installation de la future base vie du chantier sur l’avenue Fayolle (sur un espace déjà imperméabilisé) pour limiter les impacts sur les espaces végétalisés dans le Bois de Vincennes ; -

 

Modification N°2 : réalisation de l’enfouissement du poste de redressement dit OA1, pour limiter l’impact visuel dans le Bois de Vincennes ;

 

- Engagement N°1 : étudier l’optimisation des emprises travaux de l’ouvrage d’entonnement pour limiter l’impact sur l’alignement d’arbres de l’avenue de la Dame Blanche ;

 

- Engagement N°2 : imposer un cahier de prescriptions strictes aux entreprises pour limiter et réduire les impacts sur la faune et la flore durant les travaux (limitation des périodes de travaux en dehors des périodes de reproduction et d’élevage, abattage d’arbres au strict minimum et dans le respect de la faune présente, mesures de protection des arbres conservés à proximité des travaux) mais aussi sur les bâtiments riverains concernant le bruit, l’impact visuel et les circulations routières ;

 

- Engagement N°3 : mettre en œuvre une stratégie de compensation écologique et forestière ambitieuse sur des sites de préférence dans le Bois de Vincennes, en concertation avec les acteurs du site (Ville de Paris, inspection des sites, DRIAAF).

 

S’agissant de la Zone d’activités Fontaine du Vaisseau : - Engagement N°4 : mettre en œuvre une stratégie concertée d’accompagnement individualisé des entreprises en lien avec la Ville de Neuilly-Plaisance permettant de viser le maintien des activités sur le territoire et d’accompagner la réinstallation d’une zone d’activité après la réalisation des travaux nécessaires au prolongement de la ligne 1 ;

 

S’agissant des stations Les Rigollots et Grand Pêchers : - Engagement N°5 : limiter les emprises au strict besoin de réalisation des ouvrages de génie civil des stations du prolongement de la ligne 1. L’aménagement en surface sera défini en concertation avec les villes ;

 

S’agissant des problématiques géotechniques et hydrogéologiques :

- Engagement N°6 : approfondir les études selon les normes en vigueur dans la perspective du dossier d’autorisation environnementale unique qui sera soumis à enquête publique ;

 

S’agissant des impacts sonores en phase chantier : - Engagement N°7 : mettre en place des mesures exemplaires visant à réduire les bruits à la source et leur diffusion pour minimiser les impacts sur les habitations et les établissements de santé riverains ainsi qu’un système de contrôle et de surveillance en continu pendant les travaux.

 

Ce projet ne peut donc pas être abandonné. Île-de-France Mobilités demande à l’Etat son engagement au CPER pour poursuivre les études.

 

 

LE PROJET Avec ces trois nouvelles stations

 

_ Les Rigollots, Grands Pêchers et Val de Fontenay _ le prolongement permettra de mieux desservir environ 73 500 habitants à sa mise en service, en plus de renforcer le maillage du réseau de transport. Il assurera une correspondance majeure avec les RER A et E, la future ligne 15 du Grand Paris Express et le futur prolongement du tramway T1 à la station Val de Fontenay.

 

Il apportera une alternative fiable et confortable à la voiture et contribuera ainsi à l’objectif de développement durable de l’Ile de-France avec 95 000 voyageurs supplémentaires attendus par jour sur ce prolongement.

 

Le prolongement du Métro 1 bénéficiera des mêmes avantages que la Ligne 1 actuelle : automatisation des rames, portes palières, fréquence élevée, amplitude horaires importantes. C’est donc une nouvelle offre de transport efficace, fiable et confortable pour rapprocher un territoire dense du réseau structurant de transport. 

l'ADUTEC présent au Conseil de la Vie Associative à Montreuil.