CONCERTATION PROJET TCSP ex-RN34 | Prochaines rencontres - 18 janvier 2021

Suite à l’annonce du Premier ministre le 14/01 avançant le couvre-feu à 18H00 (mesures sanitaires liées à la pandémie), nous vous informons que les rencontres voyageurs et de proximité sont maintenues sur les même dates avec des nouveaux horaires :

  • Lundi 18 janvier de 16h00 à 18h– Rencontre voyageurs et de proximité
    Parvis de la piscine Belvaux entre 2 arrêts de la ligne 113 – Le Perreux-sur-Marne
  • Mardi 19 janvier de 16h à 18h– Rencontre voyageurs
    Gare de Val de Fontenay – Fontenay-sous-Bois
  • Dimanche 24 janvier de 10h à 12h – Rencontre de proximité
    Avenue du Maréchal Foch en face du Marché du Centre-Ville – Neuilly Plaisance
  • Mardi 26 janvier de 16h à 18h – Rencontre voyageurs
    Gare de Chelles-Gournay
  • Jeudi 28 janvier de 7h30 à 9h30 – Rencontre voyageurs et de proximité
    Arrêt de bus 113 – Place de la résistance – Neuilly-sur-Marne

Tram T13, arrivée de la 1ere rame Dualis au SMR de Versailles - 15 janvier 2021

Couvre-feu 18h - 15 janvier 2021

 

Adaptation du réseau d’Île-de-France Mobilités Île-de-France Mobilités et ses opérateurs (RATP, SNCF et Optile) ajusteront l’offre de transports dans les prochains jours afin d’adapter le système de transport à la mise en place du couvre-feu à 18h dans l’ensemble de la Région.

 

Principes concertés avec les associations de voyageurs

 

Le couvre-feu avancé par l’Etat à 18h va contraindre certains voyageurs à partir plus tôt que d’habitude.

 

L’offre en heure de pointe du soir commençant actuellement à 16h30, Ile-de-France Mobilités a demandé aux opérateurs de mettre en œuvre rapidement les renforts avant 16h30 qui seraient nécessaires pour avancer l’heure de pointe.

 

Les renforts de chaque mode de transports avant 16h30 pourraient être augmentés jusqu’30% selon les besoins des différentes lignes du réseau d’Île-de-France Mobilités si nécessaire.

 

L’offre de soirée, plus réduite, commençant aujourd’hui à 21h pourrait être avancée aux alentours de 19h.

 

Île-de-France Mobilités communiquera le détail de ces ajustements dans les prochains jours, après avoir concerté les associations d’usagers et validé les plans de transports des trains, RER, Métro et Bus qui seront mis en place par les opérateurs pour cette période.

Trois Regio 2N de plus pour IDFM - 14 janvier 2021

Bombardier Transport a annoncé le 13 janvier 2021 avoir reçu commande de 3 trains OMNEO Regio 2N supplémentaires pour le compte d’Île-de-France Mobilités.

Cette commande s’inscrit dans le cadre du contrat signé entre Bombardier et SNCF en 2010, qui prévoit la fabrication d’un maximum de 860 trains de la plateforme OMNEO pour les Régions.

Les 3 trains de cette commande seront livrés progressivement à partir de fin 2023, et viendront renforcer le parc déjà en service sur les lignes R & D.

Par ailleurs, cette nouvelle commande coïncide avec l’entrée en service le 14 décembre dernier des trains OMNEO Regio 2N sur la ligne N du réseau SNCF Transilien, entre les gares de Paris-Montparnasse et Sèvres-Rive Gauche.

La Région Île-de-France disposera donc à terme d’une flotte de 145 rames Bombardier OMNEO, dont 73 destinées à la Ligne N.

Demande d'indemnisation Usagers RER C - 14 janvier 2021

Vous nous avez saisi (FNAUT IDF) par un courrier en date du 18 décembre dernier pour demander l’’indemnisation des usagers à la suite des fortes perturbations du RER C entre le 1er et le 14 décembre derniers.

 

Nous allons vous faire parvenir un courrier de réponse, mais je tenais à vous informer des actions d’ores et déjà engagées par Ile-de-France Mobilités sur ce sujet.

 

Au regard du dérangement prolongé et généralisé du plan de transport suite à l’effondrement sur les voies d’une poutre issue d’un chantier urbain de construction, Ile-de-France Mobilités considère cette situation, au regard de ses répercussions, comme une situation inacceptable. Aussi, il apparaît légitime que les voyageurs les plus impactés, c’est-à-dire les usagers travaillant ou habitant sur les branches Sud du RER C qui n’avaient pas d’alternatives et qui n’avaient plus accès à Bibliothèque François Mitterrand, soient remboursés à hauteur d’un demi-abonnement mensuel.

Ce remboursement ne doit pas être à la charge d’Ile-de-France Mobilités ni de la SNCF mais des responsables de l’accident. Ainsi, Ile-de-France Mobilités a écrit à l’entreprise responsable du chantier, Vinci Construction, pour lui demander de prendre en charge ce remboursement. Elle a également demandé à SNCF Réseau et SNCF Voyageur de mener toutes les procédures contentieuses nécessaires pour obtenir ce remboursement, en parallèle des demandes de remboursement qu’ils engagent pour les coûts que l’accident a occasionné pour eux (travaux de réparation, pertes de recettes, …).

La RATP et SNCF Voyageurs attribuent la commande des nouveaux trains de la ligne B du RER au consortium Bombardier-CAF - 13 janvier 2021

A l’issue de leurs conseils d’administration extraordinaires respectifs, la RATP et SNCF Voyageurs, en lien avec Île-de-France-Mobilités, ont décidé de confier au consortium Bombardier-CAF le renouvellement des trains du RER B.

 

L’organisation de ces conseils d’administration exceptionnels correspond à la volonté des entreprises et de leur autorité organisatrice, Île-de-France-Mobilités, de tout mettre en œuvre pour permettre une signature du marché dans les meilleurs délais, et ceci au bénéfice des franciliens, dont le quotidien va être amélioré par ces nouveaux matériels.  

 

Ce projet majeur, d’un montant de 2,56 milliards d’euros, initié et financé par Île-de-France-Mobilités, va en effet permettre l’acquisition de 146 trains dénommés MI20 pour la ligne B du RER.

 

Il répond également à la volonté de moderniser cette ligne essentielle à la vie de millions de voyageurs pour améliorer sa fiabilité et sa ponctualité.

 

Sous réserve d’éventuels recours, la signature pourra se faire après un délai légal de 11 jours. 

 

Pour rappel sur la procédure et les recours 

Le jeudi 17 décembre 2020, le Tribunal Judiciaire de Paris, à la requête d’Alstom, a suspendu partiellement la procédure de passation du marché MI20 en demandant une reprise partielle de cette dernière.

La RATP et la SNCF Voyageurs ont alors décidé de se pourvoir en cassation tout en mettant, sans délai, en application la décision du tribunal permettant d’avancer dans l’attribution du marché.

 

Les candidats ont eu jusqu’au 4 janvier 2021 pour déposer leurs offres complémentaires en application de la décision du Tribunal. 

 

Un recours devant le Tribunal Administratif de Paris avait également été engagé par la Société Alstom.

 

Ce dernier a été rejeté le 13 janvier dans l’ensemble des arguments présentés par Alstom, validant la conformité de la procédure suivie et ouvrant ainsi la voie, à la RATP et SNCF Voyageurs, d’attribuer le marché.

 

La commande des nouveaux trains pour le RER B va enfin pouvoir être passée….si Alstom n'engage pas une nouvelle procédure devant les tribunaux.

 

Pour rappel, les Conseils d'administration RATP et SNCF se sont réunis spécifiquement en décembre et cette semaine pour cette commande.

La proposition CAF-Bombardier est très nettement moins chère que celle d'Alstom.

Aussi, Alstom avait lancé deux procédures juridiques contre l'appel d'offres, devant le Tribunal Judiciaire et devant le Tribunal Administratif.

Le Tribunal Judiciaire a retenu une seule demande d'Alstom, sur un point tout-à-fait secondaire, qui a, depuis, été pris en compte par la RATP.

Le Tribunal Administratif a jugé la procédure d'appel d'offres totalement correcte.

La commande va donc pouvoir être passée au groupement CAF-Bombardier. Sauf si Alstom poursuit son acharnement juridique.

Pourquoi cette attitude d'Alstom, contraire aux intérêts des usagers ?

  • Cet appel d'offres met enfin en lumière à quel point Alstom surfacture ses prestations…….en France.
  • Le 29 janvier, Alstom deviendra propriétaire de Bombardier et récupèrera ainsi la moitié de ce contrat. Seulement la moitié…..
  • Dans le cadre de l'acquisition de Bombardier, Alstom est contraint de vendre son site de Reichshoffen, en Alsace. Et souhaite le vendre à Skoda, dont Alstom n'a guère à craindre la concurrence. Et la pérennité de ce site n'est ainsi pas assurée. Alstom ne veut pas vendre à CAF (candidat au rachat de ce site). Que CAF remporte ce contrat RER rend la position d'Alstom délicate : CAF pourrait assurer la pérennité du site…..

A suivre, en espérant qu'Alstom ne s'acharne pas au détriment de l'intérêt général et de celui des usagers qui attendent ces trains avec impatience.

 

 

PS: Le montant de 2,56Md€ est celui qui avait été voté par IdFM avant le jugement de l'appel d'offres. La proposition CAF-Bombardier est nettement inférieure….

Prolongement de la Ligne 11 du métro à l’Est - Chantier en activité les samedis - 13 janvier 2021

Dans le cadre du Prolongement de la Ligne 11 du métro à l’Est, nous vous informons que le chantier Montreuil Hôpital sera en activité du samedi 16 janvier 2021 au samedi 27 mars 2021 inclus.

 

Ce samedi 16 janvier, l’activité sera située sur l’accès secondaire avec des opérations de terrassements et de poses de cintres sur une plage horaire de 8h30 / 16h30.

 

Puis les samedis suivants jusqu’au 27 mars inclus, l’activité sera en fond de station au niveau du radier sur une plage horaire de 8h / 16h. 

Tramway de Nantes : Alstom promet 20% de réduction de consommation

 

12/01/2021 - « Dans une compétition qui a été très serrée avec les autres constructeurs, le coût global d’utilisation des rames a été une donnée sensible pour l’obtention du marché », explique Pascal Bolo, président de la Semitan (Société des transports de l’agglomération nantaise).

Le 7 janvier 2021, à Nantes, Jean-Baptiste Eyméoud, président d’Alstom France a annoncé pouvoir réduire encore de 20 à 25% la consommation électrique des tramways qui seront livrés à Nantes en 2023 par rapport à la dernière génération (avant les Citadis) des tramways Alstom.


 

Recyclabilité à 97%

 

La commande avait été annoncée par Alstom en octobre. Elle est de 200 M€ et portent sur 49 rames de 46 mètres de long chacune (comme à Strasbourg), d’une capacité d’emport de 300 personnes, soit 20% de plus que dans les rames actuelles. Le plancher bas intégral et les huit doubles-portes ouvrantes annoncent, sur le papier, 68% de la capacité totale d’une rame qui puisse monter ou descendre lors d’un arrêt de 30 secondes.

 

« Un progrès fondamental sur notre ligne 1 qui est la plus fréquentée de France et qui nous permettra aussi d’y accélérer la cadence de desserte », souligne Pascal Bolo. Les futures rames affichent aussi une « recyclabilité » de 97%.


 

Coût de réforme des anciennes rames inclus


 

En 2023, les nouvelles rames remplaceront celles - des Alsthom TFS - qui avaient « relancé » le tramway à Nantes en 1985. Elles ne pourront guère, elles, être recyclées.


 

Mais le coût de réforme de ces vieilles rames est inclus dans le nouveau marché qu’Alstom a conclu avec la ville de Nantes. Une autre façon, pour Alstom, d’illustrer son slogan, la « mobilité propre ».


 

Les 200 M€ d’investissement dans les transports publics sont fortement revendiqués par Johanna Rolland, la maire de Nantes : « Non on ne peut pas conjuguer tous les modes de déplacements, il faut choisir. Mais à côté des nouvelles mobilités que sont notamment le vélo et le covoiturage, nous croyons que nos concitoyens vont encore avoir un grand besoin de transports en commun. Nous les encourageons déjà grandement à les utiliser. En témoigne la diminution de 20% du prix des abonnements entrée en vigueur le 1er janvier dernier. Nous continuerons ! »


 

D’ici 2030, les transports publics doivent atteindre 16% des déplacements dans l’agglomération nantaise, d’après le dernier plan de déplacements urbains qu’elle s’est donnée.

Ces projets rendus obsolètes par le boom du vélo - 9 janvier 2021
Vélo et projets.pdf
Document Adobe Acrobat [1.4 MB]
Le groupe RATP et Enedis renouvellent leur partenariat pour accompagner le développement des transports responsables et durables - 7 janvier 2021
20210107- CP - Le groupe RATP et Enedis [...]
Document Adobe Acrobat [267.4 KB]