Des chantiers importants nécessitent la fermeture de lignes, gares et stations.

 

M2  Fermeture de la station Stalingrad, du 4 juillet au 14 octobre inclus. -

 

M4  Fermeture de toute la ligne : jusqu’au 30 septembre, du lundi au jeudi inclus, les soirs à partir de 22h15 ; du 3 octobre au 19 novembre (sauf les 6 octobre et 10 novembre), les mercredis et jeudis soirs à partir de 22h15 ; du 21 novembre au 24 décembre, du mardi au jeudi inclus, le soir à partir de 22h15 ; jusqu’au 31 décembre inclus (sauf les 13 novembre et 25 décembre), tous les dimanches jusqu’à 12h ; les dimanches 18 septembre et 16 octobre, toute la journée. -

 

M6  Fermeture entre Trocadéro et Charles de Gaulle – Etoile, du 29 octobre au 3 novembre inclus. -

 

M9  Fermeture de toute la ligne le 9 octobre jusqu’à 9h, et entre Mairie de Montreuil et République jusqu’à la fi n du service. Fermeture de toute la ligne le 20 novembre jusqu’à 9h, et entre Trocadéro et Pont de Sèvres de 9h à la fi n du service. -

 

M13  Fermeture entre Châtillon Montrouge et Porte de Vanves les soirs à partir de minuit : du 19 au 22 septembre inclus, du 26 au 29 septembre inclus, du 17 au 20 octobre inclus. -

 

M14  Fermeture de toute la ligne à partir de 22h, du dimanche au mercredi soir du 4 au 7 septembre inclus et du lundi au jeudi soir du 12 septembre au 29 décembre inclus ; le dimanche jusqu’à 16h les 11 et 25 septembre, 2 et 16 octobre ; le dimanche matin jusqu’à 12h les 30 octobre, 20 et 27 novembre. -

 

RER A  Fermeture entre Bussy-Saint Georges et Torcy, du 9 au 13 novembre inclus. - Fermeture de la station Drancy Avenir du 20 avril au 27 septembre inclus. 

 

T1  Fermeture de la station Drancy Avenir du 20 avril au 27 septembre inclus.

Reprise du trafic bus 102 - 5 septembre 2022

Nous avons bien pris connaissance des alertes s'agissant de la prolongation de l'interruption de dessertes de plusieurs stations sur l'itinéraire du bus 102.

 

La Ville a été informée au cours du mois d'août par la RATP de l'exercice d'un droit de retrait de ses conducteurs suite à 3 agressions au gaz lacrymogène le 30 juin, le 15 juillet et le 30 juillet, conduisant à la mise en œuvre d'une déviation de la ligne 102. Nous tenons tout d'abord à exprimer notre profonde colère face à ces faits de violence et notre solidarité entière vis à vis de ces travailleurs du service public agressés dans le cadre de leurs fonctions. Il est à noter que l'enquête demeure en cours, la Police nationale étant pleinement engagée dans la recherche du ou des auteurs en cause.

 

Dès qu'elle a été avisée de ces faits et de l'interruption de desserte associée au sein de votre quartier, la Ville a fait tout son possible pour engager le dialogue avec la RATP afin de mettre en œuvre les conditions propices à une reprise dans les plus brefs délais et en toute sécurité de l'itinéraire normal du bus 102, si nécessaire pour ses nombreux usagers. Le contexte social interne à la RATP (mobilisation syndicale accompagnant le droit de retrait) n'a pas permis de progresser aussi vite que nous l'aurions voulu, mais une réunion associant la RATP et les services municipaux a finalement pu être organisée, permettant de définir et de mettre en œuvre ces conditions.

 

Afin de permettre une reprise de l'itinéraire normal, la Ville a proposé la présence renforcée de patrouilles de police municipale dans le secteur et a permis l'intermédiation avec le Commissariat visant à ce que plusieurs patrouilles de police nationale soient également concentrées autour des différents arrêts concernés. En sus, la RATP nous a informés mobiliser le GPSR (force de sécurité interne à la RATP) ainsi que des agents de contrôle supplémentaires. La coordination de l'ensemble de ces moyens humains avait vocation à permettre la reprise de l'itinéraire dès le 1er septembre.

 

Conscients de la gêne très forte occasionnée pour les usagers durant le mois d'août, nous espérions que la reprise se passe dans les meilleures conditions possibles à cette date, en coordination avec la RATP et le Commissariat de Montreuil.

 

Nous avons appris avec consternation que malgré la mise en œuvre du plan d'action conjoint par la police municipale et la police nationale, la RATP avait unilatéralement décidé de prolonger la déviation jusqu'au 17 septembre. Après échange, nous avons pu obtenir une reprise du service le lundi 12 septembre.

 

Par ailleurs, en raison de travaux dans le quartier de la Boissière, la rue Édouard Branly est fermée à la circulation routière jusqu'au 16 septembre inclus. En conséquence, du lundi 12 au vendredi 16 septembre prochain, dans le sens vers Gambetta-Japon (terminus du bus 102 à Paris 20e), l'itinéraire sera également devié entre les arrêts Collège Cesária Évora et Étienne Dolet par la rue de Rosny et le boulevard de la Boissière.

 

Rapports Témoins de Ligne d'avril, mai et juin 2022

SNCF Transilien / Plan de transport dans le cadre des week-ends travaux de septembre à novembre sur les axes Provins, Coulommiers et Tournan - 4 septembre 2022

Ces travaux concernent le remplacement de 16 appareils de voie entre Gretz et Ozoir La Ferrière.

Ils sont nécessaires afin :

• d’assurer la sécurité des circulations,

• de rendre les installations ferroviaires plus performantes, résistantes et silencieuses,

• d’améliorer la ponctualité et votre confort.

Voici pour votre information et relai éventuel auprès de vos administrés, les plans de transport qui seront mis en place durant ces week-ends.

Le plan de transport sera le suivant sur 7 de ces week-ends:  

  • Axe Paris Est <> Provins
    • Bus Provins <> Nogent puis RER E jusqu’à Magenta ou Haussmann
  • Axe Paris Est <> Coulommiers
    • Bus Coulommiers <> Nogent puis RER E jusqu’à Magenta ou Haussmann
  • Axe Haussmann <> Tournan
    • Bus Tournan <> Villiers puis RER E jusqu’à Haussmann

 

J’attire votre attention sur un week-end qui diffère en terme d’impact et de prise en charge : il s’agit de celui du samedi 29 octobre au mardi 1er novembre qui implique une journée de semaine.

Ce jour se trouve certes entre un week-end et un férié et pendant les vacances scolaires, toutefois nous n’avons pas de visibilité sur le comportement des voyageurs.

Nous avons donc adapté la prise en charge comme suit :

  • Axe Paris <> Provins
    • Bus Provins <> Torcy RER A puis RER A jusqu’à Val de Fontenay ou Paris
  • Axe Paris Est Coulommiers
    • Bus Coulommiers <> Nogent puis RER E jusqu’à Magenta ou Haussmann
  • Axe Haussmann <> Tournan
    • Bus Tournan <> Emerainville puis RER E jusqu’à Haussmann.

Des communications seront réalisées en gare, à bord des trains et via le digital.

Dans tous les cas voici les canaux d’informations à privilégier par nos clients :

Catherine Guillouard met fin à ses fonctions de Présidente-Directrice générale du groupe RATP pour raisons personnelles - 1 septembre 2022

Catherine Guillouard a informé l’État actionnaire qu’elle souhaitait mettre fin à ses fonctions de Présidente-Directrice générale du groupe RATP pour raisons personnelles.

 

D’un commun d’accord, son mandat prendra donc fin le 30 septembre prochain. L’État a salué dans un communiqué de presse l’action de Catherine Guillouard à la tête du groupe RATP : communiqué disponible ici. Catherine Guillouard a tenu, pour sa part, à adresser un message aux salariés de l’entreprise : « Ces 5 années à la tête de l’entreprise ont été une aventure humaine et collective formidable.

Le groupe RATP est devenu le troisième opérateur de transport public urbain dans le monde. Ensemble, nous avons accéléré de manière considérable sa transformation pour en faire aujourd’hui un acteur incontournable en France comme sur la scène internationale.

Nous avons posé les grands jalons pour être prêts à l’ouverture à la concurrence avec en particulier la construction d’un cadre social équilibré, le développement de relais de croissance et d’une organisation du Groupe robuste.

Dans le cadre d’un dialogue social nourri, nous avons signé 36 accords transversaux depuis 2017 visant à adapter le fonctionnement de l’entreprise à ses nouveaux enjeux.

Nous pouvons également être fiers du chemin parcouru s’agissant de la progression de notre qualité de service sur le réseau en Île-de-France avec un indice de satisfaction de nos clients qui est passé de 81 % en 2017 à plus de 86 % en 2021.

Nous avons aussi réalisé toute une série de grands projets qui témoigne de la pluralité de nos savoirfaire avec un plan d’investissements inédit, passé de 1,6 milliard d’euros en 2017 à 2,4 milliards l’an dernier.

 

Parmi les réussites majeures figurent bien entendu le renouvellement des voies et du ballast du RER A, l’extension de la ligne 14 à Mairie de Saint Ouen, de la 12 à Aubervilliers, de la 4 à Bagneux et de son automatisation, ainsi que l’avancée notable du programme Bus 2025 pour décarboner notre flotte, dont la moitié a déjà été convertie en bus propres.

 

Le groupe RATP fait aujourd’hui figure d’entreprise innovante avec un programme d’innovation développé ces dernières années autour de 20 technologies clefs et de 4 programmes prioritaires (intelligence artificielle, building information modeling, autonomie, objets connectés).

 

Un plan de transformation digitale ambitieux a par ailleurs été engagé et porte d’ores et déjà ses fruits. Enfin, notre ambition de développement du Groupe a été jalonnée de succès majeurs ces dernières années. Qu’il s’agisse du gain ou de la mise en œuvre de contrats majeurs par RATP DEV (Toscane, le Caire, Ryad, Angers, Brest…), lui permettant de doubler son chiffre d’affaires en 5 ans à plus de 2 milliards d’euros dans 14 pays, ou de notre émergence en tant qu’acteurs sur les services urbains avec RATP Solutions Ville qui a engrangé des succès commerciaux significatifs (contrat du haut débit du Grand Paris Express, réseaux de froid de Paris avec Engie et rénovation du siège de l’APHP avec BNP Paribas Real Estate et Apsys).

 

Au-delà de ces exemples de réalisations témoins de l’expertise, du professionnalisme et de l’engagement des salariés du Groupe, ce que je retiens de ces 5 années à la tête du groupe RATP, c’est avant tout un collectif soudé par des valeurs fortes, par une capacité d’engagement singulière au service de l’entreprise et de l’intérêt général.

Je n’oublierai en particulier jamais la mobilisation dont vous avez fait preuve durant toute la crise sanitaire où nous avons su tous ensemble continuer notre mission de service public dans l’intérêt de la Nation.

Même si beaucoup reste à faire, le déploiement opéré depuis 2016 du plan d’entreprise « défis 2025 » sur toutes les dimensions du Groupe doit nous rendre aussi bien fiers que confiants. Je suis en effet persuadée que ce collectif formidable a tous les atouts pour relever l’ensemble des défis à venir.

Je tiens à remercier l’État pour son soutien constant pendant ces cinq ans pour accompagner la transformation du Groupe et l’aider à réaliser ses ambitions. Je remercie chaleureusement chacune et chacun d’entre vous pour votre confiance et pour tous les moments intenses que nous avons traversés ces dernières années ». En attendant la nomination du (de la) prochain(e) PDG du groupe RATP, un intérim sera mis en place à compter du 30 septembre par Pierre-Alain Roche, pour la Présidence du Conseil d’Administration du groupe RATP et par Jean-Yves Leclercq pour la Direction Générale de l’entreprise.

Point d’information sur l'été et la rentrée 2022 - 1 septembre 2022

Vous avez pu lire, dans les médias ou sur les réseaux sociaux, de nombreuses informations ou affirmations relatives à l’organisation des transports publics cet été et à la rentrée, en France et en Île-de-France.

 

Le manque de personnel

De manière générale, les métiers du service dont le secteur du transport public est confronté, depuis quelques années, à des difficultés de recrutement liées à la forte augmentation de l’offre ayant nécessité le recrutement de plusieurs milliers de conducteurs. Ces difficultés entrainent un déficit de conducteurs qui s’est particulièrement accru dans le contexte de la crise sanitaire, en lien avec des phénomènes d’absentéisme (arrêts maladie, garde d’enfants…) plus importants qu’avant. Le contexte de la crise sanitaire a également ralenti le recrutement et la formation des agents de conduite. 

S’agissant du recrutement, environ 1800 postes de conducteurs de bus ou cars sont actuellement à pourvoir en Île-de-France, pour un métier représentant environ 30 000 emplois sur les lignes régulières. Ce niveau est plus important que les années précédentes. Toutes les régions françaises sont malheureusement confrontées à la même problématique. 

Les opérateurs ont pris la mesure de la situation et sont pleinement mobilisés en communiquant beaucoup sur les sujets de recrutement et en prenant en charge l’intégralité de la formation dont, par exemple, le cout d’un permis D. Bien que les recrutements et la gestion du personnel soient de la responsabilité exclusive des opérateurs, Ile-de-France Mobilités lancera également une campagne de communication pour relayer les messages des opérateurs et rappeler l’importance des métiers des transports dans la vie quotidienne des franciliens. Mais Ile-de-France Mobilités a également rappelé aux opérateurs leurs obligations contractuelles sur la réalisation de l’offre de transport et les obligations pour y parvenir. 

SNCF-Transilien fait part également d’un sujet de recrutement, en particulier celui de conducteurs, qui concerne toutes les lignes. Certaines lignes peuvent être plus impactées que d’autres (cf ligne C citée plus bas) en fonction des départs en retraite, des mobilités, etc. Malgré cette situation, SNCF-Transilien s’est fixé pour 2022 un objectif de 600 recrutements notamment 200 conductrices et conducteurs de train et de tram-train et 150 agents de services en gare.

  

Travaux d’été

Ce contexte déjà tendu a rendu difficile la mobilisation de moyens supplémentaires pour exploiter les services routiers de substitution mis en place durant les interruptions de circulation ferroviaire pour travaux. Ces travaux sont habituellement réalisés en été durant les périodes ou le trafic voyageurs est moins élevé. Le manque de « réserve » de conducteurs a conduit à des difficultés de mise en place des transports demandés et financés par Île-de-France Mobilités. Un bilan sera fait avec tous les opérateurs dans les prochaines semaines pour quantifier les écarts entre nos demandes et la réalisation de l’offre.

Rentrée sur le RER C

S’agissant du RER C, cette tension conduit SNCF-Transilien à devoir alléger le service à partir de septembre. Ces allègements devraient durer au moins la totalité du mois de septembre. Ainsi, à partir du lundi 5 septembre (une période de transition aura lieu entre le lundi 22 août et le lundi 5 septembre) sur le RER C :

•             Jours ouvrables : allégement systématique de 19 suppressions de trains/jour ;

•             Week-ends : allègement pas systématique, en dehors des week-ends de travaux, qui sera précisé en fonction des capacités de conduite disponibles. Les trains entre Pont-de-Rungis et Paris Austerlitz seront allégés prioritairement.

Les allègements d’offre à la rentrée pour déficit de conducteurs ne concernent pas d’autres lignes Transilien en dehors du RER C.

Ces allègements concerneront 1% des voyageurs du RER C.

Rentrée scolaire

Concernant la rentrée, Île-de-France Mobilités a demandé aux opérateurs de garantir la réalisation des services desservant des établissements scolaires, qu’il s’agisse des circuits spéciaux scolaires ou des lignes régulières à vocation scolaire. L’avantage dont dispose l’Île-de-France est l’intégration de la grande majorité des circuits scolaires aux lignes régulières. Il y a donc beaucoup moins d’agents à temps partiel qu’en province ou des conducteurs sont dédiés à ces seuls services. 

Les équipes d’Île-de-France Mobilités suivent avec beaucoup d’attention cette rentrée avec les opérateurs afin de retrouver au plus vite une exploitation nominale de toutes les lignes.